Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 22:48

Au cinéma Grand Ecran de Libourne
«  ADIEU GARY »

 (2008)

Film français de Nassim Amaouche

avec Jean Pierre Bacri, Dominique Reymond,

Yasmine Belmadi…

durée 1 h 15 min

Au milieu de nulle part, une cité ouvrière vidée de sa population depuis quelques années déjà.
Pourtant, certains habitants ont décidé d'y rester, plus par choix que par nécessité, parce que c'est là qu'ils sont nés et qu'ils ont grandi.
Parmi eux il y a Francis, l'ouvrier consciencieux qui continue d'entretenir la machine sur laquelle il a travaillé toute sa vie ; Samir, son fils , qui revient dans le quartier après une longue absence ; mais aussi Maria, la voisine, vivant seule avec son fils José qui veut croire que son père est Gary Cooper.
Il va donc l'attendre tous les jours dans la ruelle de ce no man's land contemporain, qui ressemble à s'y méprendre à un décor de Western...

 

 

A Cannes, Adieu Gary a remporté le Grand Prix de la Semaine de la Critique.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 22:41

CINEPHILES EN LIBOURNAIS

71, rue de l'Epinette

33 500 LIBOURNE

Tél : 06 60 38 27 37

 

ASSEMBLEE GENERALE DU 12 SEPTEMBRE 2009

à 18 h30,  salle « La Bienvenue » rue E. Sabatier à Libourne.

 

Bilan de la saison 2008-20098 et activités de la saison 2009-2010

 

La tenue de cette Assemblée fait suite à celle reportée le même jour à 18h en raison du quorum non atteint.

31 adhérents ont émargé la feuille de présence.

Président de séance: Jean-Paul Joly

Secrétaire: Myriam Pukica

 

I - RAPPORT MORAL ET D'ACTIVITES (Jean-Paul Joly, Président et Manuela Da Costa, Vice-Présidente)

Le Président remercie les participants de leur présence.

Il rappelle que Cinéphiles en Libournais a été créé  en janvier 2000, ce qui fera donc 10 ans l'an prochain.

Il présente ensuite les membres du Conseil d'Administration et les missions remplies par chacun, puis ceux de la Commission Programmation composée de 6 membres.

Ensuite il tient à exprimer les remerciements du Conseil à différentes personnes et Collectivités:

- à Madame Joséphine Della Calce, directrice du Grand Ecran, ainsi qu'à toute son équipe, pour l'écoute, l'accueil et l'organisation de nos soirées.

- à madame Mathilde Dion, adhérente, qui assume depuis plusieurs années la distribution des programmes sur Libourne.

- à la Ville de Libourne, en la personne de Monsieur Michel Galland, en charge de la Culture et Madame Claudine Chapron, en charge du cinéma, pour leur soutien moral et financier, ainsi qu'à l'équipe affichage de la ville de Libourne.

- au Conseil Général qui a soutenu notre Festival, en accordant une subvention exceptionnelle.

 

1. Les activités régulières : "les bobines"

Nous avons proposé 31 films vus par 2544 spectateurs, soit une moyenne de 82 par film.

4 de nos films ont été présentés aux Lycéens en séances exceptionnelles qui ont fait 596 spectateurs.

Globalement nous avons donc 3140 entrées pour 35 séances, soit une moyenne de 90 par séance (80 la saison précédente).

Nous remercions les enseignants pour leur travail pédagogique auprès de leurs élèves.

 

Manuela Da Costa, Vice-Présidente, en charge de la programmation présente alors le travail de la Commission Programmation:

- tous les membres suivent régulièrement l'actualité et les prévisions de dates de sortie des films. En fonction de quoi lors des réunions bimestrielles, un choix de 6 à 8 films, sortis dans le mois qui précède, est fait et soumis à Joséphine pour vérifier les disponibilités et en procéder à la réservation.

Nous avons présentés plusieurs films documentaires (A côté, Nos enfants nous accuseront, Herbe, Les bureaux de Dieu) qui ont déplacé un nombreux public.

Séances organisées avec le monde associatif local (CIDF, AMAP, Confédération Paysanne, CATA 33, MAI 33, AMAP…), des professionnels, Biocoop, Laurent Tite (éleveur à Coutras)…

 

2. Les manifestations exceptionnelles

Nous avons eu aussi une bonne collaboration avec le Lycée Viticole de Libourne-Montagne, qui nous a proposé de nous associer à la présentation de films africains présentés lors du Fespaco de Ouagadougou (Burkina Faso). Cette collaboration se renouvelle en novembre prochain à la demande de Dragoss Ouedraogo qui a tenu à associer Cinéphiles, le Grand Ecran et le Lycée au Festival annuel du Film Africain qu'il organise depuis plusieurs années sur Bordeaux et Pessac.

 

Autre évènement, notre Festival de mars "Carte blanche à Rabah Ameur Zaïmèche" qui est venu rencontrer les Lycéens lors de la projection de "Bled number one", puis les Cinéphiles avec son dernier film "Dernier maquis" et un choix personnel avec "La soif du mal".

Bilan très positif de cette manifestation, fruit d'un long travail de contacts.

 

3. La communication

Travail important réalisé par plusieurs personnes:

Martine Vidotto qui fait la recherche documentaire sur tous les films sélectionnés, puis a réalisé les 10 programmes (qui a changé de format en passant à 3 volets, plus lisible) dès confirmation de Joséphine. Transmission à JF Lafaye pour envoi aux adhérents ayant adresses de messagerie et à Josiane Nunez pour tirage de 650 exemplaires à Copifac, qu'elle trie ensuite par "facteur".

Josiane se charge de faire les bandeaux d'affiches pour les donner au service affichage de la Mairie de Libourne.

Martine communique à la presse les dates et films, ainsi que les informations de l'association.

Jean-François Lafaye s'est chargé du site internet et du suivi fichier adhérents, tâche reprise par Myriam Pukica, qui a créé un "blog"qui permettra d'envoyer nos programmes et info directement au nom de Cinéphiles et non plus de nos messageries individuelles.

 

4. Relation avec le Grand Ecran

Comme déjà mentionné les relations sont excellentes.

Le prix d'entrée de nos "Bobines" sera maintenu à 5 € pour la prochaine saison.

Le Grand Ecran annonce nos soirées au même titre que sa programmation, donnant ainsi une excellente visibilité.

 

5. Nouvelle saison 2009/2010

En juillet dernier, la Commission Programmation a préparé les films pour les mois de septembre et octobre. Elle se réunira prochainement pour les 3 prochains mois.

D'ores et déjà nous sommes associés à 2 soirées exceptionnelles organisés l'une par le Comité d'évaluation de la Santé en Libournais, l'autre pour célébrer les 70 ans de "La Retirada" qui commémorera l'exode de 450 000 espagnols qui ont fui le régime franquiste.

Nous avons vu que nous serons associés au Festival du Film Africain en novembre.

 

Nous avons demandé à Bertrand Tavernier de venir honorer notre Festival des 10 ans. Il a très gentiment décliné l'offre, entrant en tournage en septembre et sera en montage le premier semestre prochain.

 

Il est possible que nous fassions une sélection de films sortis en 2000. En cours de réflexion.

Nous pensons y associer les lycéens de Max Linder ayant pris option "Cinéma".

 

Enfin nous avons décidé de suspendre nos démarches en ce qui concerne le dossier "Centre des Arts et techniques du cinéma…".

Trop de temps passé (perdu ?) depuis 5 ans, auprès d'élus qui, malgré leur semblant d'intérêt, confirmé par le Maire de Libourne et son adjoint à la Culture, par le Président du Pays Libournais, par un Vice-Pdt du Conseil Général et Pdt de CDC du libournais…  n'ont pas réussi à faire financer l'Etude préalable de faisabilité (moins de 3000 €), bien que prise en charge par les Conseils Général et Régional à hauteur de 70/80%.

Il semble que ce projet (culturel, économique, éducatif…) n'ait pas été compris comme un élément s'intégrant parfaitement dans la politique du futur territoire.

 

Il est alors procédé au vote pour approbation du bilan moral et d'activités.

 

VOTE: ACCEPTE A L'UNANIMITE

 

 

II - BILAN FINANCIER (Pierre Moreaux, Trésorier)

Nous avons cette année 184 adhérents (37 de moins que la précédente saison).

Nos recettes ont été de 16894,78 € qui se décomposent:

 

- Cotisations                                                                                      1538,78 €

- Subventions annuelles reçues de la Mairie de Libourne                        1000 €

- Subvention exceptionnelle reçues de la Mairie de Libourne

pour soutenir le Festival                                                                     1000 €

- Subvention exceptionnelles reçus du Conseil Général

pour le Festival                                                                                    700 €

- Dons en nature résultant du chiffrage du coût du bénévolat

pour toutes les tâches administratives, de communication,

de gestion, de déplacements …                                                           12650 €

 

sans tenir compte des temps de réunions de CA, programmation, rencontres diverses…

 

Nos dépenses ont été de 17411,44 € qui se décomposent:

 

- Téléphone, timbres, internet                                                               640,77 €

- Documentation                                                                                     34,98 €

- Publicité, communication "Bobines et Festival"                                     2058,56 €            

- Réceptions, déplacements "Bobines et Festival"                                    1841,13 €

- Réceptions, déplacements "Films Africains"                                           310 €

- Assurance                                                                                           180 €

- Frais engagés par le bénévolat                                                          12650 €

- Factures à recevoir pour organisation de la présente AG

 

soit un solde négatif pour l'exercice de 516,74 €, dû essentiellement à l'organisation du Festival.

 

Le solde en banque de l'année précédente étant de 1835,73 €, nous avons donc une situation de trésorerie nette de 1319,07 €, de laquelle il faudra payer les factures à recevoir soit:

 

Il est alors procédé au vote pour approbation du bilan financier.

 

VOTE: ACCEPTE A L'UNANIMITE

 

III – Montant des cotisations pour la prochaine saison 2010/2011

Le Président rappelle que la précédente AG a fixer le montant des cotisations individuelles à

12 € (au lieu de 10) et cotisations famille à 20 € (au lieu de 18).

Il propose de maintenir ces montants.

 

Il rappelle également l'importance d'adhérer à l'association Cinéphiles en Libournais.

Les films présentés ne le sont QUE sur notre proposition, donc essentiellement grâce au travail de notre petite équipe de bénévoles.

Les cotisations des adhérents sont une part importante des recettes qui permettent la réalisation des programmes et leur envoi.

Le nombre d'adhérents donne également une vraie représentativité auprès des Collectivités.

 

Il est alors procédé au vote pour approbation du maintien des cotisations annuelles.

 

VOTE: ACCEPTE A L'UNANIMITE

 

IV – RENOUVELLEMENT PARTIEL DES MEMBRES DU CA

Le Président rappelle que les statuts prévoient que le nombre de membres au Conseil d'Administration est de 3 à 15 membres.

Nous sommes 8 actuellement.

Les mandants sont pour une durée de 2 ans.

 

Les 6 élus de 2008, restant en place:

- Pierre Moreaux

- Myriam Pukica

- Manuela Da Costa

- Martine Vidotto

- Josiane Nunez

- Jean-Pierre Simonin

 

Les 2 élus sortants élus en 2007

- Jean-François Lafaye

- Jean-Paul Joly

 

Les candidats à un mandat de 2 ans sont:

- Monique Luthereau

- Christian Hervé

- Jean-François Lafaye

- Jean-Paul Joly

 

Personne ne demandant un vote à bulletins secrets, il est procédé au vote à mains levées.

 

VOTE: LES 4 CANDIDATS SONT ELUS A L'UNANIMITE

 

Le Conseil d'Administration aura donc 10 membres.

 

Plus rien n'étant à l'ordre du jour la séance est levée à 20h15

 

 

La Secrétaire de séance

Myriam Pukica

Repost 0
Published by cinenlib
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 17:55
 

Afin de réserver vos soirées, voici les dates de nos prochaines bobines (les films sont annoncés sous réserve de disponibilité des copies) :

 

Les bobines du mois d’octobre :

mardi 6 : « The reader »

lundi 12 : « Demain dès l’aube »

mardi 20 : « Adieu Gary »

 

Nous vous informons de l’organisation d’une soirée de l'Observatoire de la santé en Libournais, le mardi 13 avec la diffusion de « l'accès aux soins en danger" de et en présence de Jacques Cotta le réalisateur.

 

Les bobines du mois de novembre :

lundi 9 : « La nana »

mardi 17, festival du film africain : « Les saignantes » (sous réserve)

lundi 23 : titre non fixé

 

Vendredi 13, soirée consacrée à l'anniversaire de la Retirada, les refugiés espagnols...

  

Les dates des bobines du mois de décembre :

mardi 1er

lundi 7

mardi 15

 

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 21:24

Au Cinéma Grand Ecran de Libourne
« CE CHER MOIS D’AOÛT »

V.O.S.T. (2008)

film portugais de Miguel Gomes

avec Sonia Bandeira, Fabio Oliveira, Joaquim Carvalho…

durée : 2h30 min

 

Au coeur du Portugal montagnard, le mois d'août décuple la population et ses activités.
Les gens rentrent au pays, tirent des feux d'artifice, contrôlent les incendies, font du karaoké, se jettent du pont, chassent le sanglier, boivent de la bière, font des enfants.

 

Ce cher mois d'août a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, lors du 61ème Festival de Cannes et dans d'autres festivals comme celui de São Paulo 2008 pour lequel il a reçu le Prix de la critique pour le meilleur film, le Festival de Valdivia 2008 où il a obtenu le Prix du meilleur film international et le Prix de la critique, ou encore le Festival de Las Palmas 2008 où il a reçu celui du meilleur jeune réalisateur.

 

C'est en filmant les lieux lors de sa recherche des acteurs que Miguel Gomes a trouvé d'autres histoires, des légendes miniatures qu'il a entrecroisées et mises en scène: "Lier les choses par la grâce de leur mouvement plutôt que par l'artifice d'un scénario stérilement autoritaire", voilà le choix de ce film et de son metteur en scène.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 21:21

Au cinéma Grand Ecran de Libourne
« JAFFA »

V.O.S.T. (2009)

film français, allemand, israélien de Keren Yedaya

avec Dana Ivgy, Mahmud Shalaby, Ronit Elkabetz…

durée : 1h 45 min

 

Situé au coeur de Jaffa, une ville que les Israéliens surnomment " la fiancée de la mer ", le garage de Reuven est une affaire familiale. Il y emploie sa fille Mali et son fils Meir, ainsi que Toufik et Hassan, un jeune Palestinien et son père. Personne ne se doute que Mali et Toufik s'aiment depuis des années. Alors que les deux amants préparent en secret leur mariage, la tension monte entre Meir et Toufik...

 

Intéressée par "ceux qui luttent pour leurs besoins humains fondamentaux", Keren Yedaya met toujours en scène des personnages issus d'un milieu modeste. Si la famille de Jaffa semble tout à fait ordinaire, en réalité, elle est selon la cinéaste "passablement perturbée" par le manque de communication. Sur le plateau, Moni Moshonov, qui joue le père de famille, a confié à la réalisatrice qu'il avait brusquement saisi le sens de ce qui se jouait au sein même du milieu décrit: "Je comprends maintenant : je suis la voix de ceux qu'on n'entend jamais. J'ai l'air d'être le type sympa, pas raciste, bon père de famille etc... Mais en fait, je suis aussi coupable que les autres", lui a-t-il confié, conscient de faire partie intégrante avec ce rôle, de la violence et du racisme ambiants.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 21:07

Au cinéma Grand Ecran de Libourne
«  FAUSTA »

V.O.S.T. (2009)

Film espagnol, péruvien de Claudia Llosa

avec Magaly Solier, Susi Sànchez, Efrain Solis…

durée : 1 h 33 min

 

Fausta est atteinte d'un mal étrange, transmis par ce qu'on nomme au Pérou "le lait de la douleur". Elle vit en effet dans la peur, une peur qui a été transmise par sa mère, victime d'un viol. A la mort de sa mère, Fausta devra affronter ses peurs pour pouvoir renaître...

 

Fausta, La Teta Asustada a été récompensé en 2009 de l'Ours d'Or de la 59e édition de la Berlinale.

 

Pour l'actrice Magaly Solier  jouer Fausta a été extrêmement difficile. "Je n'ai rien en commun avec elle. Je me sentais très déprimée après chaque répétition parce que je n'arrivais pas à m'identifier au personnage, même si j'avais rencontré de nombreuses femmes qui avaient été violées pendant la guerre. Mais un jour, lors d'une des répétitions, Claudia m'a dit : "Fausta est déjà en toi". C'est à partir de ce moment-là que j'ai commencé à travailler sa voix, sa façon de se rassurer en chantant... Fausta est apparue en moi grâce à la musique" raconte l'actrice..

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 20:50

Au cinéma Grand Ecran de Libourne

« LE TEMPS QU’IL RESTE »

V.O.S.T. (2009)

Film palestinien de Elia Suleiman

avec Saleh Bakri, Yasmine Haj, Leila Muammar…

 durée : 1 h 45 min

"The Time That Remains est un film en partie autobiographique, construit en quatre épisodes marquants de la vie d'une famille, ma famille, de 1948 au temps récent.
Ce film est inspiré des carnets personnels de mon père, et commence lorsque celui-ci était un combattant résistant en 1948, et aussi des lettres de ma mère aux membres de sa famille qui furent forcés de quitter le pays.
Mêlant mes souvenirs intimes d'eux et avec eux, le film dresse le portrait de la vie quotidienne de ces palestiniens qui sont restés sur leurs terres natales et ont été étiquetés "Arabes-Israéliens", vivant comme une minorité dans leur propre pays."

 

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 11:31

TOKYO SONATA
V.O.S.T. (2008)

film hong-kongais, japonais, néerlandais de Kiyoshi Kurosawa

avec Koji Yakusho, Teruyuki Kagawa, Kyôto Koizumi…

durée 1h 59 min

 

Tokyo Sonata dresse le portrait d'une famille japonaise ordinaire.
Le père, licencié sans préavis, le cache à sa famille.
Le fils aîné est de plus en plus absent.
Le plus jeune prend des leçons de piano en secret.
Et la mère, impuissante, ne peut que constater qu'une faille invisible est en train de détruire sa famille.

 

Tokyo Sonata a fait partie de la Sélection Officielle du Festival de Cannes 2008, dans la catégorie Un Certain Regard.

 

« Ce film met en scène une famille ordinaire dans le Japon contemporain. Je pars d'une situation où les mensonges, le doute et l'incommunicabilité se sont installés dans cette famille. Sans aucun doute, ceci est contemporain et ceci est le Japon. Pourtant, je voudrais montrer une lueur d'espoir à la fin. Puis-je faire cela ? Et si j'y arrive, est-ce que cela sauverait une famille ordinaire ? Je l'ignore. Et comme je l'ignore, j'ai eu le désir de faire ce film » nous explique le réalisateur.

 

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 11:27

En 2008/2009, nous vous aurons proposé 32 films choisis, sélectionnés parmi une programmation foisonnante de tous les festivals mondiaux de cinéma.

Des soirées « Bobines du lundi ou du mardi », motivées par l’actualité et la richesse de l’Art cinématographique, et des soirées en collaboration avec le monde associatif local sur des sujets sociétaux :

-          semaine de l’Afrique, en novembre, dans le cadre du programme Rur’Art, avec le Lycée Viticole de Libourne-Montagne (Ezra, Il va pleuvoir sur Conakry) avec des réalisateurs et universitaires

-          A côté avec sa réalisatrice Stéphane Mercurio, l’association MAI 33, l’association Le Courrier de Bovet, la Ligue des Droits de l’Homme Gironde.

-          Nos enfants nous accuseront avec CATA 33, ATTAC en Libournais, Biocoop, les AMAP…

-          Les bureaux de Dieu dans le cadre de la journée de la femme avec les CIDFF de Libourne et Bordeaux et le Planning Familial de Gironde.

-          Herbe avec la Confédération Paysanne, les AMAP et producteurs locaux.

-          Enfin un Festival du Film A&E en Libournais Carte Blanche à Rabah Ameur-Zaïmèche qui est venu nous présenter ses films et ses choix.

 

Toutes ces séances ont été proposées aux Lycéens de Libourne qui ont participé très nombreux aux projections et aux débats en présence des réalisateurs et/ou spécialistes des sujets traités.

A ce moment de l’année, nous pouvons nous féliciter d’une moyenne de 80 spectateurs par film.

 

Ce programme et ce succès ont été possibles grâce aux soutiens de la Mairie de Libourne, du Conseil Général et de la direction du Grand Ecran de Libourne et de ses collaborateurs.

Mais aussi grâce à une équipe de bénévoles aux tâches diverses telles que la programmation, la préparation et la présentation des films, la communication, la distribution et l’affichage, la mise à jour du site web, le secrétariat et la gestion des abonnements de nos plus de 200 adhérents…

 

Cinéphiles en Libournais fêtera ses 10 ans en février 2010

Notre prochaine assemblée générale du samedi 12 septembre sera l’occasion d’en débattre et de rejoindre notre équipe  qui en a besoin.

 

Merci pour votre soutien et fidélité.

Bonnes vacances à tous les cinéphiles

Repost 0
Published by cinenlib
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 11:04

LOLA MONTES
V.O.S.T. (1955 –version restaurée 2008)

film allemand, français de Max Ophüls

avec Martine Carol, Peter Ustinov, Anton Walbrook…

durée 1h 50 min

3 euros la séance sur présentation de la carte des cinéphiles.

 

Anoblie par le roi de Bavière, Lola Montès était l'une des courtisanes les plus en vue de son époque. Dans ce cirque de New Orleans, sa déchéance ne lui permet d'être qu'une artiste de second plan.

 

Lola Montès est une adaptation du roman La Vie Extraordinaire de Lola Montès de Cécil Saint-Laurent... Le rôle de Lola Montès permit à Martine Carol de changer radicalement de look. Ainsi, la blonde Caroline chérie cassait son image en devenant brune à l'écran. Lola Montès peut être considéré à l'époque comme une superproduction. Le film, outre ses somptueux décors, a également nécessité les coûts de déplacements de l'équipe technique, le film ayant été tourné dans la région bavaroise, mais également à Paris, sur la Côte d'Azur et dans le château Pommersfelden, en Allemagne.

Lola Montès fut unanimement conspué par la critique de l'époque, condamnant "la lourdeur du style", "le tonitruant avant-gardisme" ou encore "le triomphe du mauvais goût germanique". Quelques critiques osèrent toutefois défendre le film de Max Ophüls, dont notamment François Truffaut, qui louait la maîtrise du récit ou les éclats de la mise en scène, surtout dans les scènes de cirque. Face au rejet quasi-unilatéral de Lola Montès en France, des professionnels du cinéma ont souhaité apporter leur soutien au film de Max Ophüls. Ainsi, Jacques Tati, Jean Cocteau, Jacques Becker ou encore Roberto Rossellini ont notamment écrit une lettre ouverte dans laquelle ils prenaient la défense du film.

 

http://lolamontes.cinématheque.fr/lola_montes_enfin_restaure.html

 

 

Ce chef d’œuvre aujourd’hui reconnu clôturera  

la saison de CINEPHILES EN LIBOURNAIS

(gâteaux, café, thé jus de fruits…nous régaleront avant la projection.)

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article

Recherche

Catégories

Liens