Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 19:13

 En partenariat avec l'Université populaire de l'Environnement

 

POLLUTING PARADISE affpolluting.jpg

(2012) V.O.S.T.

film documentaire turc de Fatih Akin

1h 38

 

En 2006, Fatih Akin tourne la scène finale de son film De l’autre côté, à Çamburnu, village natal de ses grands-parents au nord-est de la Turquie, où les habitants vivent depuis des générations de la pêche et de la culture du thé, au plus près de la nature.
Il entend alors parler d’une catastrophe écologique qui menace le village : un projet de décharge construit dans un mépris total de l’environnement et contre lequel s’élèvent le maire et les habitants. Il décide de lutter par ses propres moyens. Pendant cinq ans, il filme le combat du petit village contre les puissantes institutions et témoigne des catastrophes inéluctables qui frappent le paradis perdu : l’air est infecté, la nappe phréatique contaminée, des nuées d’oiseaux et des chiens errants assiègent le village. Pourtant, chaque jour, des tonnes d’ordures sont encore apportées à la décharge….

 

Polluting Paradise est à la fois un portrait remarquable de la population turque des campagnes, et un émouvant plaidoyer pour le courage civique.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 10:02

SAMEDI 23 MARS 20H15

 

MINORITY REPORT affminority

Steven Spielberg

avec Tom Cruise, Kathryn Morris, Colin Farrell

2002 - V.O.S.T.

2h25

 

A Washington, en 2054, la société du futur a éradiqué le meurtre en se dotant du système de prévention / détection / répression le plus sophistiqué du monde. Dissimulés au coeur du Ministère de la Justice, trois extra-lucides captent les signes précurseurs des violences homicides et en adressent les images à leur contrôleur, John Anderton, le chef de la "Précrime" devenu justicier après la disparition tragique de son fils. Celui-ci n'a alors plus qu'à lancer son escouade aux trousses du "coupable"...


Minority report est adapté d'une nouvelle de l'auteur de science-fiction Philip K. Dick. Selon John Underkoffler, professeur au M.I.T. (Massachussets Institute of Technology) : "Philip K. Dick est une des rares personnes qui ait compris que la bonne science-fiction est en fait la science-fiction sociale. La technologie est un reflet ou un écho de ce qui se passe dans la société. Dick était intéressé par ses effets anthropologiques."


Soirée animée par Christian Hervé - Cinéphiles en Libournais.

Echanges et analyse filmique après la projection

 

DIMANCHE 24 MARS 18H

 

BIENVENUE à GATTACA  affgattaca

Andrew Niccol

avec Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law…

1997 - V.O.S.T.

1h46

 

Dans un monde parfait, Gattaca est un centre d'études et de recherches spatiales pour des jeunes gens au patrimoine génétique impeccable. Jérôme, candidat idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent, enfant naturel, rêve de partir pour l'espace. Chacun des deux va permettre à l'autre d'obtenir ce qu'il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.


Bienvenue à Gattaca est un film de science-fiction qui n'utilise que fort peu les codes visuels du genre. Bien au contraire, la force du film est de nous proposer un univers et un cadre à la fois familiers et décalés.

Le propos d’Andrew Niccol transparaît ainsi à travers chaque séquence: cette société régie par une Science dévoyée - la Génétique - se fonde sur une mise aux normes dont l'efficacité tient à l'effacement de notre humanité. 

 

Le film a reçu le prix du Jury au festival du film fantastique de Gérardmer en 1998.


Soirée animée par Xavier Daverat- Université Montesquieu-Bordeaux IV - SERCIA. Membre de la Société d’Etudes et de Recherches sur le cinéma américain.

Echanges et analyse filmique après la projection

 

Buffet amical  pour clôturer la soirée

 

LUNDI 25 MARS - 20H15

 

DISTRICT 9  aff2district

Neil Blomkamp

avec Sharlto Copley, Jason Cope, Nathalie Boltt…

2009 - V.O.S.T.

1h50

 

Il y a vingt-huit ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre...Ces visiteurs d'au-delà des étoiles étaient des réfugiés et furent installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire.... L'un de ces agents, Wikus van der Merwe, contracte un virus extraterrestre qui se met à modifier son ADN. Wikus est à présent l'homme le plus recherché de la planète, celui qui vaut plus qu'une fortune : il est la clé qui permettra de percer le secret de la technologie alien.Repoussé, isolé, sans aide ni amis, il ne lui reste qu'un seul endroit où se cacher : le District 9....

 

L’univers imaginé par Neil Blomkamp n’est en rien différent du notre, le pitch de base se basant sur une idée simple : là où le genre se voulait synonyme de conquête d’horizons inconnus, le réalisateur inverse la tendance en faisant échouer les extraterrestres sur Terre.

 

Soirée animée par Jean Michel Gaillard- Cinéphiles en Libournais.

Echanges et analyse filmique après la projection

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 09:57

Science-fiction : cette année, pour ses 8ème Rencontres, Cinéphiles en Libournais se lance dans le cinéma de genre, en l'occurrence le cinéma dit « de science-fiction ».

Mais y a-t-il seulement un cinéma qui puisse être qualifié « de science-fiction » ? À moins qu'il n'y ait en fin de compte, dans ce cinéma-là, que bien peu de science, et que l’on ne soit plus vraiment dans la fiction ?

Et puis colle à la peau du genre, l'image d'un « sous-genre », d'un cinéma bis de fête foraine ou de parc d'attractions, au mieux « grand public », au pire infantilisant : le cinéma de science-fiction - pour reprendre le titre d'un ouvrage de Claude Aziza consacré au péplum - serait-il « un mauvais genre »?

Or le cinéma de science-fiction a tellement de choses à nous dire sur notre monde ! miroir de nos sociétés, en prise directe avec les angoisses, les utopies et les terreurs de notre temps, ce « drôle de genre » ambigu, hybride, polymorphe ne cesse de nous rappeler que jamais la formule rabelaisienne de « la science sans conscience » n'a été autant d'actualité, jamais aussi dramatiquement pertinente. Oubliés les inénarrables nanars des années 50 : le choix des trois films proposés au public libournais a la prétention de répondre à cette actualité tout en cherchant à casser l'image quelque peu dépréciative attachée au cinéma de science-fiction. Car il y a ici plaisir avant tout : plaisir du spectacle pur autant que celui de la réflexion et de l'interrogation inquiète du présent.

 

Pour l’équipe d’animation

Jean Michel Gaillard

aff2013bleu40x30web

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:12

19h30 : Ouverture des Rencontres autour d'un buffet amical

 

20h45 : projection du film précédé d'un court métrage proposé par "Images et Culture en Lussacais"

en présence de Benoît Delépine et Gustave Kervern (sous réserve)-  séance animée par Jean Michel Gaillard - cinéphiles en libournais


LENINGRAD COWBOYS GO AMERICA     leningrad.jpg

film suédois, finlandais de Aki Kaurismäki

1989

avec Jim Jarmusch, Matti Pellonpää, Kari Vaananen…

1h 18

 

Un groupe de rock'n roll des pays de l'Est, sans public et sans avenir, décide de partir pour les Etats-Unis. Le film retrace son odyssée à travers le continent américain, de bars louches en pays perdus.


Leningrad cowboys go America fait figure d'amusement déjanté dans la carrière d'Aki Kaurismaki. Mais n'y trouve-t-on pas, justement, parce que le film est un peu déglingué, toute la finesse et la sensibilité de l'auteur ? Filmer le ridicule et l'échec en nous faisant aimer les personnages, en nous incluant même dans le tableau... le regard du cinéaste est une belle leçon d'humanisme appliqué.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:03

Soirée animée par Benoît Delépine et Gustave Kervern

en compagnie deManuela Da Costa - Cinéphiles en Libournais

 

AALTRA                            affaaltra.jpg 

film français, belge de Benoît Delépine, Gustave Kervern

avec Benoît Delépine, Gustave Kervern, Jan Bucquoy…

1h 33

 

Aaltra met en lumière le quotidien de deux voisins qui se détestent et qui, paralysés suite à un accident commun, sont forcés de se lancer ensemble dans un périple atypique en chaises roulantes. Un road-movie hors des sentiers battus que le duo de réalisateurs décrit : "Chacune des séquences nous tient en laisse et nous empêche de nous installer dans la compassion. C'est cette compassion même qui nous revient en pleine figure et l'on se sent étrange, un peu con avec notre bonté d'âme à la main, prête à l'emploi, tellement dégainée qu'elle sort toute seule. Ici, les handicapés sont justes normaux. Un peu cons, un peu méchants, parfois drôles. Humains. Rangez tout. Tels Don Quichotte et son compagnon, leur quête est comme eux. Ridicule et héroïque."

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 23:58

Séance animée par  Laurie Leiner-Deson, professeur à Bordeaux 3, doctorante Cinéma

 

PANIQUE AU VILLAGE                      affpaniquevillage.jpg

film français, belge, luxembourgeois de Vincent Patar et Stéphane Aubier

2007

avec Stéphane Aubier, Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners…

1h 16

 

Cowboy et Indien sont des professionnels de la catastrophe. Dès qu'ils ont un projet, le chaos sort de sa boîte. Cette fois, ils veulent souhaiter un joyeux anniversaire à Cheval.
Quel cadeau ? Un barbecue à faire soi-même! Belle idée, sauf que la commande dérape, et que Cowboy et Indien se font livrer un milliard de briques ! Ce n'est plus un anniversaire, c'est un tsunami ! La maison de Cheval disparaît sous les briques, écrasée. Il faut la reconstruire ! Tu parles d'un anniversaire ! Surtout que des voleurs s'emparent des murs dès qu'ils sont bâtis ! Décidemment, Cheval ne pourra jamais profiter de ce jour spécial pour rejoindre la pouliche qu'il aime...

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 23:54

Soirée animée par Christian Hervé - Cinéphiles en Libournais

 

THE PARTY                         affparty.jpg

film américain de Blake Edwards

1968

avec Peter Sellers, Claudine Longet, J.Edward McKinley…

1h 39

 

Hrundi V. Bakshi, un acteur indien, est engagé par un studio hollywoodien pour interpréter un soldat indigène dans un remake de Gunga Din. Faisant preuve d'une terrible maladresse, il fait exploser un coûteux décor.
Exaspéré, C.S. Divot, le producteur, demande à ce que le nom de Bakshi soit inscrit sur une liste noire. Mais suite à un quiproquo, le comédien indien se retrouve en fait invité à la soirée annuelle du studio...


The Party est une mini révolution dans laquelle la perfection de cadrages minutieusement étudiés à même le plateau n’a d’égal que la rigueur mathématique d’un dispositif dans lequel chaque gag renvoie à un autre, chaque situation s'enchaîne à la suivante dans une logique en apparence brouillonne, mais au final totalement infernale. Le résultat, une perle absolue au niveau de l'agencement des gags, et de la façon de les inscrire dans le plan.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 23:47

Soirée animée par Claude Cary de Cinéphiles en Libournais

 

ADIEU PLANCHER DES VACHES      affplancher.jpg

film suisse, italien, français de Otar Iosseliani

1999

avec Nico Tarielashvili, Lily Lavina, Philippe Bas…

1h 57

 

Nicolas, fils aine d'une famille riche sous l'emprise d'une mère redoutable femme d'affaires, passe ses journées dans la grande ville voisine. Il y travaille, loin de son milieu d'origine, comme laveur de carreaux et plongeur dans un bistrot. Parfaitement lucide sur son cercle ferme de snobs cupides, il ne remarque pas du tout la bassesse de ses nouvelles relations: commerçants, petit-bourgeois, jeunes voyous. Comment cette ville va-t-elle accueillir ce fanfaron de Nicolas, nonchalant et crédule?


Le film s’est vu récompensé du Prix Louis-Delluc.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 19:11

Le mois de mars sera riche en événements . En plus des bobines des 5 et 26 mars, une soirée exceptionnelle le 8 mars en partenariat avec le CIDFF (centre d’information des droits des femmes et des familles).

Mars est aussi le mois de nos rencontres qui se dérouleront du 9 au 13 mars avec pour thème : "DROLES DE BOBINES"

 

Ce soir-là, tout nous paraissait sombre, lourd, plombé.

Ce film, d’une « sombritude » inattendue, nous avait mis le moral en capilotade.

Pas de chance, le précédent aussi avait été d’une morosité qui avait eu le même effet dévastateur sur notre optimiste joie de vivre. Dans le véhicule du retour, pour la deuxième fois, notre humeur se trouvait dévastée, en ruines.

C’en était trop !

Alors, quand vint le moment de penser à nos « Rencontres », qu’il fallut proposer un thème et le soumettre à l’enthousiasme excité et délirant de l’équipe, je capturai ma souris, fondis sur le clavier comme la petite vérole sur le bas clergé breton et déblatérai : « Films déjantés, décalés, foutraques, hurluberlus, dissidents, loufoques, irrévérencieux et pétris d’humour ainsi qu’autres anomalies filmiques dans le torrent d’eau tiède de la production cinématographique trop souvent calibrée, normalisée… »

Et ce thème plut. Tout le monde, épuisé par la morosité ambiante, avait-il urgemment besoin de foutraquerie en tout genre ?

Adopté, c’est lui qui décida donc des cinq petits bijoux sélectionnés parmi une trentaine d’autres.

Cette sélection, vous la devez à la sagacité qui caractérise tout membre de la joyeuse équipe de Cinéphiles en Libournais.

A vous donc, chères et chers Cinéphiles du Libournais et d’ailleurs, de juger de l’adéquation entre les films proposés et le thème susnommé.

Pour ces 7ièmes Rencontres, nous vous offrons cinq « Drôles de Bobines ». Puissent-elles être un puissant antidote à la tristounetterie chronique !

 

Claude Cary - cinéphiles en libournais 

 

affder2012-20x30web.jpg

 

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 17:51

"Rencontres" et non plus "Festival", terme plus convivial, mieux adapté à notre thème de cette année et à l'esprit de Cinéphiles en Libournais.

Chaque film est une rencontre, avec son présentateur, ses débats et ses invités associatifs locaux ou réalisateurs…

Elles sont une nouvelle fois possibles grâce à une équipe de passionné(e)s qui travaille toute l'année pour faire (re)découvrir des nouveautés et des films du patrimoine comme ceux qui vous sont proposés.

Au plaisir de vous Rencontrer durant ces 5 jours…

Jean-Paul Joly, Président


« Le goût de l’Autre » :

Un titre et un thème bien ambitieux mais surtout philanthropiques cette année, pour traduire l’élan qui nous a poussé à convoquer le cinéma à nous raconter la « différence ».

Comment pouvons-nous approcher « l’autre », ce voisin, ce concitoyen qui, par sa condition sociale, sa condition physique ou mentale, sa préférence sexuelle ou encore par son origine, ne nous ressemble pas ?

Les cinq films de ces « 6èmes  Rencontres… » sont là pour nous aider à comprendre et connaître « l’autre », à respecter et aimer ses différences  ou encore à dénoncer nos craintes et nos dérives.

Si la différence effraie elle peut aussi rapprocher, tentons d’y prendre goût !

Manuela Da Costa, Vice- Présidente

 

aff20x30.jpg

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les programmes
commenter cet article

Recherche

Catégories

Liens