Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 08:57

CÉSAR DO IT MOURIR                affcesar.jpg

(2012) V.O.S.T.

 film italien de Paolo et Vitorio Taviani

avec Cosimo Rega, Salvatore Striano, Giovanni Arcuri...

 1h 16

 

Théâtre de la prison de Rebibbia. La représentation de « Jules César » de Shakespeare s’achève sous les applaudissements. Les lumières s’éteignent sur les acteurs redevenus des détenus. Ils sont escortés et enfermés dans leur cellule. 

 

Mais qui sont ces acteurs d’un jour ? Pour quelle faute ont-ils été condamnés et comment ont-ils vécu cette expérience de création artistique en commun ? Inquiétudes, jeu, espérances... 
Le film suit l’élaboration de la pièce, depuis les essais et la découverte du texte, jusqu’à 
la représentation finale. 

De retour dans sa cellule, «Cassius», prisonnier depuis de nombreuses années, cherche du regard la caméra et nous dit : « Depuis que j’ai connu l’art, cette cellule est devenue une prison ».      

 

Outre de nombreuses nominations, César doit mourir a remporté l'Ours d'Or à la 62ème édition de la Berlinale ainsi que le David du Meilleur Film en Italie à l'occasion du David di Donatello 2012..

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 08:54

LIKE SOMEONE IN LOVE             afflike.jpg

(2012) V.O.S.T.

film français, japonais de Abbas Kiarostami

avec Rin Takanashi, Tadashi Okuno, Ryo Kase

 1h 49

 

Un vieil homme et une jeune femme se rencontrent à Tokyo. Elle ne sait rien de lui, lui croit la connaître. Il lui ouvre sa maison, elle lui propose son corps. Mais rien de ce qui se tisse entre eux en l’espace de vingt-quatre heures ne tient aux circonstances de leur rencontre.         

 

Le scénario de Like Someone in Love est né pendant l'un des séjours d'Abbas Kiarostami à Tokyo où il a vu par hasard une jeune fille qui portait une robe de mariée : "On m'a expliqué qu'il s'agissait sans doute d'une étudiante qui faisait de la prostitution pour pouvoir payer ses études et c'est une image qui m'a marqué et que j'ai gardé dans mon esprit pendant de longues années", partage-t-il.

 

Sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2012, Like Someone in Love a été salué par de nombreuses nominations entre autres au prix de la mise en scène, au prix du jury et au prix de la jeunesse.

 

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 08:51

afflachasse

LA CHASSE                                                    

(2012) V.O.S.T.

film danois de Thomas Vinterberg

Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Annika Wedder kopp...

 1h 51

 

Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s'applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s'illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l'hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité.           

 

C’est une histoire de chasse aux sorcières, de terreur ordinaire, celle d'un instituteur effacé (incarné par le toujours formidable Mads Mikkelsen), accusé à tort de pédophilie, exclu, renié et persécuté - bref, chassé. Selon son réalisateur, le film est de ce point de vue une sorte d'antithèse de Festen, dans lequel il était question du mal fait par les adultes aux enfants.

 

Le film a remporté le prix du jury œcuménique et Mads Mikkelsen, le prix d’interprétation masculine au festival de Cannes.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 11:32

WRONG                            wrongaff

2012

film français de Quentin Dupieux

avec Jack Plotnick, Eric Judor, William Fichtner…

1h 34

 

Dolph a perdu son chien, Paul.
Le mystérieux Master Chang pourrait en être la cause.

Le détective Ronnie, la solution.
Emma, la vendeuse de pizzas, serait un remède, et son jardinier, une diversion?
Ou le contraire. Car Paul est parti, et Dolph a perdu la tête.     

 

Comme à son habitude, Quentin Dupieux cultive dans son cinéma la contamination du réel par le bizarre, qui est un crédo qu'il apprécie particulièrement : "C'est l'idée du monde derrière le miroir, mon propre miroir. (...) Il n'y a pas de séparation franche entre l'étrange et le réaliste." Le réalisateur n'est pas parti d'une idée structurée pour Wrong. Il a simplement décidé de commencer par relier entre elles les nombreuses idées fortes qu'il avait, et de tenter après ça de former un ensemble cohérent. Pour ce film, il a surtout voulu laisser le sentiment de malaise s'installer : "La science qui consiste à piloter le spectateur, c'est une chose qui ne m'intéresse pas vraiment. (...) Je préfère créer mon propre domaine qui consiste à générer du malaise."

Wrong a été sélectionné au célèbre Festival du Film de Sundance en 2012, et nominé au Grand Prix du Jury, qui récompense la meilleure œuvre indépendante de l'année.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 11:23

THE WE AND THE I                            thewe aff

2012 V.O.S.T

Film américain, britannique de Michel Gondry

avec  Michael Brodie, Teresa Lynn, Lady Chen Carrasco

1h 43

 

 

C'est la fin de l'année. Les élèves d’un lycée du Bronx grimpent dans le même bus pour un dernier trajet ensemble avant l’été. Le groupe d'adolescents bruyants et exubérants, avec ses bizuteurs, ses victimes, ses amoureux… évolue et se transforme au fur et à mesure que le bus se vide. 


Les relations deviennent alors plus intimes et nous révèlent les facettes cachées de leur personnalité…

Le film a obtenu le prix de la critique internationale au festival du cinéma américain de Deauville 2012.

The We and the I est ce que l'on pourrait appeler un "bus-movie", puisque l'action se déroule presque exclusivement dans un bus et prend des allures de huis-clos mobile ! Pour la petite histoire, il s'agit d'une véritable conductrice de bus qui est au volant du véhicule ! Si la ligne est inventée, le bus, en revanche, est un vrai bus du service des transports new-yorkais.

Même si les acteurs amateurs ont ici investi une grande partie de leur personnalité et de leur vécu dans leur rôle, Gondry s'est également inspiré de sa propre expérience pour imaginer cette galerie de personnages, qui peuplent son bus le temps d'un film.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 11:17

ALYAH                  alyah aff

2011

film français de Elie Wajeman

avec Pio Marmaï, Cédric Kahn, Adèle Haenel…

1h 30

 

 

Paris 2011. Alex a vingt-sept ans. Il vend du shit et vit dans l’ombre de son frère Isaac, lequel après avoir été son soutien est devenu son fardeau. Alors quand son cousin lui annonce qu’il ouvre un restaurant à Tel-Aviv, Alex imagine le rejoindre pour changer enfin de vie.

 
Déterminé à partir, Alex doit dès lors trouver de l’argent et faire son Alyah.
Mais il devra aussi tout quitter : Paris qu’il aime tant, Esther son ancien amour, Mathias son ami de toujours et Jeanne qu’il vient de rencontrer.
Saisi entre son Alyah, la vente de drogue, ses amours complexes et un frère destructeur, Alex devra trouver sa voie.     

 

Le film a été présenté à la quinzaine des réalisateurs et nommé pour la Caméra d’Or au dernier festival de Cannes et a reçu le prix du public aux lectures du Festival Premiers Plans d’Angers.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 08:43

SOMBRAS

(2009) V.O.S.T.                                                    sombras aff

 

film espagnol, belge, français de Oriol Canals

1h 34 

 

Chaque année, comme s'ils participaient d'un étrange rituel printanier, des milliers d'immigrés viennent s’échouer en Espagne. Un autre naufrage les y attend : l’errance parmi les ombres. Depuis la marge d’un monde qui ne veut plus les voir, ces hommes, en se confiant à leur famille par lettre vidéo, nous regardent dans les yeux. 


Sombras est un projet de longue date: "Barcelone, un jour de juin 2000, (...) je sais déjà que deux bateaux ont fait naufrage au large des côtes andalouses, comme cela arrive de plus en plus souvent, et que très peu de passagers ont survécu". C'est à la vue de ces images, auxquelles il est de plus en plus habitué puisque ce phénomène recommence chaque année, que le cinéaste s'est posé des questions qui l'ont poussé à réaliser Sombras : "De quoi est faite une société qui assiste indifférente à une telle horreur ? Est-il possible de condamner à mort des milliers de personnes au nom de l’équilibre social et économique ? Sommes-nous du moins conscients du prix que nous faisons payer à autrui ?"


Sombras a été projeté en avant-première au Festival de Cannes, dans la sélection de l'ACID en 2009. Puis, de 2010 à 2011, le documentaire a énormément voyagé de festival en festival et a remporté de nombreux prix. Par exemple, le prix du Meilleur documentaire au festival "Quintessence" du Bénin (2010) ou encore le Prix du Jury à Besançon durant le festival "Lumières d'Afrique" la même année.

 

Débat avec la participation de nos amis d’ATD Quart Monde.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 14:49

LA VIERGE, LES COPTES ET MOI     affvierge-copie-1.jpg

2012 V.O.S.T.

film français, qatarien, égyptien de Namir Abdel Messeeh

1h 25

 

Namir part en Egypte, son pays d'origine, faire un film sur les apparitions miraculeuses de la Vierge au sein de la communauté copte chrétienne. Comme dit sa mère «Il y a des gens qui la voient, il y a des gens qui ne la voient pas. Il y a peut-être un message dans tout ça. »
Très vite l'enquête lui sert de prétexte pour revoir sa famille, et pour impliquer tout le village dans une rocambolesque mise en scène…

 

« La Vierge, les Coptes et moi ou les tribulations d’un cinéaste en Égypte à la recherche de son film et des apparitions de la Vierge Marie. Tour à tour documentaire, reportage, making of pour devenir pure fiction, le film s’amuse librement de tous les genres cinématographiques. Il réussit avec humour et autodérision à aborder des questions aussi délicates et intimes que le sentiment religieux et la foi.

 

Ce film a fait partie de la programmation ACID au dernier festival de Cannes.

Repost 0
Published by cinenlib
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 14:44

 

LE MAGASIN DES SUICIDES         affmagasin.jpg

 2012

film d’animation français de Patrice Leconte

avec Bernard Alane, Isabelle Spade, Kacey Mottet Klein…

1h 25

 

Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…

 

Dessin animé en forme de comédie musicale un peu grinçante, il met en scène une famille dépressive spécialisée dans la vente de matériel pour se suicider. L’arrivée d’un enfant joyeux dans cette famille très particulière va tout bouleverser. Le film s’inspire de la langue douce amère de Jean Teulé dont le roman éponyme est paru en 2006.

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 14:31

Soirée exceptionnelle avec l’AREN (Association des Rééducateurs de l’Education Nationale) de la Gironde

 

UN PARMI LES AUTRES

2011

film français de Pierre de Nicola

1h18

 

Au sein de l’Education Nationale, des enseignants se sont spécialisés pour aider des enfants qui ne parviennent pas à être élève malgré leurs efforts. Ce sont les rééducateurs des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté). Leur approche très particulière emprunte d’autres voies pour permettre à ces enfants de trouver le chemin des apprentissages.


Le film suit trois rééducateurs dans leur travail, en Tarn- et- Garonne : Jean-Michel qui arrive d’une grande ville du Nord, Julie qui découvre le métier et Christiane qui va l’accompagner dans sa formation. Les séquences de rééducation avec les enfants entrent en résonance avec des témoignages de parents, d’enseignants, des éclairages de spécialistes…. Au-delà de la difficulté scolaire et de son dépassement, c’est de la réalité de l’école d’aujourd’hui dont il est question.


Les RASED sont menacés de disparition, et à travers eux c'est toute une conception de l'enseignement qui est remise en cause, au risque de provoquer des réactions en chaîne pour l'avenir. On a cité mille fois Victor Hugo : « Ouvrir une école, c'est fermer une prison » mais pas assez sans doute. Probablement faut-il se mobiliser davantage et soutenir encore plus fort ceux qui militent pour éviter une plus grande casse encore.

 

Repost 0
Published by cinenlib - dans Les bobines
commenter cet article

Recherche

Catégories

Liens