Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 09:40

SAC LA MORT

2016                                                                            
Film français de Emmanuel Parraud

Durée : 1 h 18

À la Réunion, Patrice tente de ne pas sombrer dans la folie d'une île hantée par les stigmates du colonialisme. La mort rôde. Il fuit, patine, fuit encore, dans un étrange road movie immobile...
Le réalisateur s'est pour la première fois rendu à La Réunion en 2003. Il y encadrait un groupe de jeunes de la métropole venus à l’instigation du président de leur centre social, un Réunionnais qui s’était exilé de son île depuis 14 ans.

C'est là qu' Emmanuel Parraud a rencontré Patrice et Charles, par hasard, en se trompant de chemin dans ses repérages.
"On a passé l’après-midi ensemble. Ils étaient ivres mais lucides sur ce qui nous séparaient. On est devenus complices. Et on ne s’est plus quittés. J’ai fait un premier film avec eux, un moyen métrage dans lequel ils avaient un petit rôle. J’ai senti qu’ils étaient immenses.

Alors j’ai voulu écrire un nouveau film en hommage à Patrice, à sa vie, à sa manière de voir le monde, en hommage à lui tout simplement".
                   Soirée en présence d'Emmanuel Parraud

En 2016 l'ACID programmait le premier film réunionnais montré au festival de Cannes,

SAC LA MORT, intégralement tourné sur l'île de la Réunion et interprété en langue Créole.
Son réalisateur,
Emmanuel Parraud, y dresse le portrait sensible d'un homme, Patrice, dont les tourments et les peurs se mêlent aux croyances de l'île autant qu'ils convoquent d'anciennes histoires de sang, celles-là mêmes qu'évoquait Jean-Bertrand Aristide dans ses discours en Haïti, le sang de l'esclavage et de ses séquelles.

Emmanuel Parraud est passionnant sur l'histoire et la culture de la Réunion où il travaille depuis plus de 10 ans. Il a par ailleurs développé pour le public une application interactive à télécharger sur smartphone et tablette (contenant textes, images, films, rencontres avec les acteurs et documents à télécharger autour du film).
SAC LA MORT est en outre un formidable point d'entrée pour aborder ou approfondir les sujets qui touchent à l'histoire et l'héritage du colonialisme: mémoire de la population cafre, descendante des esclaves africains importés sur l'île de la Réunion à compter du XVIIIe siècle, conséquences de la politique française d' Engagisme
, vigueur des études d'ethnopsychiatrie dans le sillage des travaux de Tobie Nathan, qui a su montrer, le premier, l'importance de l'histoire culturelle et politique dans la compréhension et le traitement des désordres psychiatriques.

Sachez que le film a été montré à des publics ultramarins qui ont été très touchés.

 

                                   N'OUBLIEZ PAS:  DU 22 AU 28 MARS: 
                                              Pour la première fois
                 RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES  EN LIBOURNAIS
         15 films en V.O. sous-titrée en français, à 20 h 30,  5 euros la séance 
propoposés par : 
LE GRAND ECRAN DE LIBOURNE 
Amitiés Libourne Schwandorf -   Bell'Italia   Cinéphiles en Libournais
La Movida Libournaise  -  L'option Cinéma du Lycée Max Linder

Chaque association vous propose 3 films, en langue italienne, espagnole, russe, anglaise, allemande.
Des séances en soirée, en après-midi, parfois en matinée.
Le film d'ouverture du festival se fera le mercredi 22 mars avec La Belle et la Bête (sortie nationale) et la soirée de clôture, le mardi 28 mars, avec Django ( en avant première)
Notre association vous proposera:

 Lundi 27 mars, 20 h 30:  La vengeresse, film d'animation de B.Plympton (en avant première, 1 h 15) présenté par Manuel Attali, producteur du film.
Samedi 25 mars, 16 h:  L'Idiot de Yury Bystrov ( 2015 , 1 h 52)

Samedi 25 mars,18 h 15: Classe à part de Y.Tverdovsky  (2015, 1 h 25)
                                    
 

Partager cet article

Repost 0
Published by cinenlib
commenter cet article

commentaires

Recherche

Catégories

Liens