Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 13:56
Bobine du lundi 10 octobre 2016 , à 20 h 15 : La tortue rouge.

LA TORTUE ROUGE
2016

Film d'animation français, belge de
Michael Dudok de Wit


Durée : 1h 20

À travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.

Le film a remporté le Prix Spécial du Jury dans la catégorie Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes.

Le néérlandais Michael Dudok de Wit a été révélé dans le monde de l'animation grâce à son court-métrage Le moine et le poisson, qui a notamment été récompensé par le César du meilleur court-métrage en 1994 et nommé aux Oscars. La Tortue rouge est son premier long-métrage.
En l'absence de dialogues, la musique occupe une place essentielle. Elle a été composée par Laurent Perez del Mar, une fois l'animation terminée et le film monté.

La tortue rouge, premier long métrage du cinéaste, est marqué par les techniques d'animation à la japonaise. Dans sa description de la nature, dans chaque souffle de vent, le film reflète l'influence du studio Ghibli, des maîtres Isao Takahata et Hayao Miyazaki. Ce sont eux qui ont sollicité le cinéaste et présidé à la naissance du film. Démarche historique, puisque c' est leur toute première collaboration avec un artiste étranger et extérieur au studio.
C'est dans les années 1970 que de petites sociétés japonaises commencent à concurrencer Hollywood. N'ayant pas les gros budgets américains, les animateurs japonais ont innové, mettant en scène des images plus statiques montrant des mouvements localisés: le vent qui fait battre une robe, une larme coulant sur une joue etc... Aujourd'hui Le tombeau des lucioles ou Mon voisin Totoro appartiennent à la culture mondiale.
Le plus courant des films d'animation, le dessin animé, date des débuts du cinéma. Entre les années 1930 et 1950, la Warner crée Bugs Bunny, la Paramount Betty Boop et Popeye et Disney réalise Mickey Mouse et «Blanche-neige et les 7 nains» en long métrage ( 1937). Aujourd'hui Hollywood utilise surtout la 3D.
Jusque dans les années 1980, la stop motion (animation image par image) était utilisée pour les effets spéciaux de la plupart des longs métrages. Puis l’arrivée et l’essor des programmes informatiques d'animation et d'images de synthèse l’ont reléguée à l’arrière-plan. Or, voilà que la stop motion «classique» connaît une véritable renaissance, et elle est de plus en plus souvent associée à l’animation numérique.



Partager cet article

Repost 0
Published by cinenlib
commenter cet article

commentaires

Recherche

Catégories

Liens